Pendant la guerre anti-japonaise, quels tests cruels l'armée japonaise 731 a-t-elle menés ?

Lors du procès d'après-guerre, Shiro Ishii a accepté de fournir les données de test humain obtenues par l'unité 731 aux États-Unis en échange pour l'immunité contre les poursuites de guerre Sin, les deux parties sont parvenues à un accord. Shiro Ishii et les membres de l'Unité 731 ont reçu une « protection absolue » des États-Unis. La tête du diable s'est transformée en conseiller principal aux États-Unis et a continué à guider les travaux connexes.

Le 5 juin, le Weibo officiel de l'Académie chinoise d'histoire a déclaré que le 4 juin, la salle d'exposition des preuves criminelles de la 731e armée des envahisseurs japonais avait fourni de précieuses informations précieuses au Weibo officiel de la Chine. Académie d'histoire. La preuve originale de l'"expérience de séchage et de séchage" japonaise, l'unité 731 a mené l'"expérience de séchage et de séchage" sur les Chinois, et la preuve est aussi forte qu'une montagne !

Ce qui suit est le texte original (une partie de l'image peut causer de l'inconfort) :

Récemment, un morceau de « 70 % du corps humain est de l'eau » est le résultat de l'unité de l'armée japonaise 731 fumant les Chinois vivants. Le poste de « Conclusion » a provoqué une discussion animée.

Le même jour, un blogueur scientifique a publié un article « réfutant les rumeurs » disant qu'« il n'est pas réaliste de vaporiser le cadavre pour mesurer la teneur en humidité » et a déclaré qu'« il n'est pas nécessaire d'utiliser des rumeurs d'ajouter de nouvelles atrocités à l'unité 731 ».

Source des captures d'écran de Weibo d'un blogueur scientifique : Captures d'écran Internet d'une source Weibo d'un blogueur scientifique : Internet

Quelle est la vérité historique ? Est-ce que les données selon lesquelles « 70 % du corps humain est constitué d'eau » sont la vérification que l'unité de l'armée japonaise 731 a séché les Chinois vivants à la vapeur ? L'unité 731 a-t-elle déjà fait une brutale « expérience de vaporisation du corps humain » sur le peuple chinois ?

Le 4 juin, la salle d'exposition des preuves criminelles de la 731e armée des envahisseurs japonais a fourni à l'Académie chinoise d'histoire de précieuses preuves de l'"Expérience de séchage" originale en japonais sur le Weibo officiel de l'Académie chinoise Nous l'utilisons pour découvrir la vérité historique.

L'unité 731 a mené une « expérience de séchage à la vapeur » sur les Chinois, et les preuves sont aussi solides comme une montagne !

(Les informations ci-dessus sont basées sur les par la salle d'exposition No. 1 Force Crime Evidence, d'après le livre "Devil's Satisfaction" de l'écrivain japonais Morimura Seiichi)

(c'est la traduction de l'information) (c'est la traduction de l'information)

Cette information provient du livre "The Devil's Satiation" de l'écrivain japonais Morimura Seiichi. Lorsque Morimura Seiichi a interviewé des vétérans japonais, il a découvert les faits criminels de l'unité bactérienne japonaise 731 en Chine. Depuis lors, il a enquêté à plusieurs reprises et recueilli des preuves en Chine et au Japon, et a publié "La saturation du diable", qui a provoqué un fort choc au Japon.

On peut voir que les crimes cruels des envahisseurs japonais "à sec" les Chinois ne sont pas fabriqués.

"Le Diable " Source de l'image de couverture de satisfaction : Internet

L'information indique clairement :

La soi-disant « expérience sèche » consiste à amener le vivant « Ma Lutai » (également connu sous le nom de « Ma Lu Da"). "Est un nom insultant donné par l'Unité 731 aux victimes qui sont forcées de subir des expériences humaines. Cela signifie "bois rond" en japonais, et cela signifie "produit expérimental"), attaché à une chaise, puis placé dans une salle de séchage à haute température. Sous la cuisson à air chaud sec, "Marutai" a transpiré abondamment partout, puis la sueur de la torréfaction n'a pas attendu qu'elle tombe sur le sol et a été à nouveau séchée par l'air chaud. Au fil du temps, l'eau de "Maruta" s'est asséchée petit à petit. En moins de 15 heures, il n'y avait plus d'eau dans le corps de "Maruta" pour s'échapper.

Le témoignage de l'ancien 731 soldats disait : "Le corps de 'Maruta' est devenu une momie sèche... Mettez-le sur une balance, le poids du cadavre, Seulement 22% quand il est vivant.. .Des expériences ont prouvé que l'eau contenue dans le corps humain est de 78 %. War Memorial a également publié une déclaration connexe.

En résumé, les Japonais L'unité de l'armée 731 a mené une « expérience de séchage à la vapeur » sur les Chinois, et les preuves sont aussi solides qu'une montagne !

Extrêmement cruelle ! L'horreur japonaise L'expérience est épuisée

Les méfaits de l'Unité 731 sont l'une des principales preuves des Japonais La conspiration des fascistes pour lancer une guerre des germes et mener à bien un génocide. Parmi eux, ils ne sont pas humains. Les expériences incluent l'anatomie du corps humain, les bombes à la grenade, les gelures, le grillage de lance-flammes, la peste, l'hybridation homme-animal, etc. Il existe d'innombrables crimes, et seuls quelques-uns sont répertoriés ici.

1. Anatomie du corps humain

Il y a un grand rassemblement type illuminateur suspendu au haut plafond. Ci-dessous se trouve un simple lit en fer avec juste quelques seaux et de grands récipients en verre contenant du formol pour les spécimens.

C'est la salle de dissection de l'unité 731.

En 1941, la vivisection, le « Nord China Epidemic Prevention and Water Supply Department" a participé, source : "Polar Achievements of the Winter Hygiene Research of the Secret Army in Mongolia", photo avec l'aimable autorisation de : Japanese Invaders 731 Unit Criminal Evidence Exhibition Hall

Sur ce lit de fer , ils ont retiré les organes internes du corps des personnes vivantes et ont finalement fait un "spécimen". " a des enregistrements détaillés :

(Livre de Seiichi Morimura "Devil "Satisfaction": Desperate Anatomy Room)

Ils ont informé chaque classe de recherche des plans pour disséquer le corps vivant et mener des expériences à l'avance. "Après la dissection, remettez le l'intestin grêle et le pancréas à la classe A", "la classe B veut un cerveau.", "la classe C veut un cœur"... Des rendez-vous ont été pris depuis. Il s'agit d'une "pré-commande" pour les parties du corps humain qui ont été disséquées vivant.

En direct source d'anatomie: chronique Documentaire de Beijing Satellite TV "Archives" "Escape from the Devil's Cave 731 ——Improved Evidence of the Bacterial Warfare Crimes of Japanese Invaders in China Exposure"

La biopsie réalisée par l'Unité 731 a à peu près deux objectifs :

Le premier objectif est de collecter des échantillons. Le cœur devient-il hypertrophié lorsqu'une personne souffre d'une maladie infectieuse ? Le foie change-t-il de couleur ? Découvrez les changements dans diverses parties pendant que la personne est en vie, La dissection d'un corps vivant est la méthode la plus "idéale".

Le deuxième objectif est d'étudier "Marutai" (nom insultant de l'unité 731 pour les victimes qui ont été forcées de subir des expériences humaines. Le sens est "expérimental"). Après avoir pris un médicament, au fil du temps Les divers changements dans les organes internes liés au passage du temps.

D'innombrables Chinois innocents ont été utilisés comme objets expérimentaux à disséquer et à disséquer. Le sang a été pulvérisé sur le sol. Le laboratoire était plein de cris et d'odeurs sanglantes, et même les bébés ne pouvaient pas s'échapper.

(Au fin de la dynastie Qing, L'anatomie japonaise d'un malade de la peste, source : Meiji 1949 Southern Manchu "ペスト" Appendice épidémiologique écrit dans l'annexe P67)

Afin d'accomplir leur mission, l'Unité 731 a prélevé de l'urine et sang de cheval Il a été injecté dans les reins pour observer ce qui se passe dans le corps humain. Ils ont utilisé du sang de singe, du sang de cheval et du sang humain pour effectuer des expériences alternatives. Ils ont utilisé des aiguilles pour mener plusieurs expériences de prélèvement sanguin afin de déterminer la quantité de sang pouvant être prélevée sur "Marutai". Ils envoient une grande quantité de fumée dans les poumons humains, pénètrent le gaz toxique ou le gaz érosif dans le corps humain et observent ce qui se passe dans l'estomac.

(Makoto Morimura Livre de Yi "Devil's Satiation" : section "The Desperate Dissection Room")

De plus, les personnes qui ont été soumises à la vivisection par l'Unité 731 n'étaient pas toutes des "éléments anti-japonais". Dans la section "Desperate Anatomy Room" du livre de Morimura Seiichi "The Devil's Satisfaction", un exemple a été enregistré :

Un jour de 1943, ils ont amené un adolescent chinois dans la salle d'anatomie. .

Un ancien membre de l'Unité 731 a déclaré lorsqu'il s'est souvenu de la situation de l'autopsie à ce moment-là : "Le garçon n'était pas 'Marutai'... L'enfant ne s'est engagé dans aucun mouvement anti-japonais. Plus tard, je appris qu'il avait été disséqué pour obtenir un Les organes internes d'un garçon en bonne santé. Par conséquent, ce garçon a été disséqué vivant..."

Ils ont retiré les intestins, le pancréas, le foie, les reins, l'estomac et d'autres organes de ce garçon innocent. Nous les avons mesurés séparément et les avons jetés dans le seau...

(Livre de Seiichi Morimura "The Devil's Satisfaction": section "The Desperate Anatomy Room")

Le sang est comme une note, une vivisection, un corps Vides, les cinq organes internes sont toujours en mouvement.

Diable ! démon!

2. Expérience sur les bactéries

L'Unité 731 utilise toutes les bactéries qu'elle a étudiées sur des personnes vivantes. Y compris la syphilis , la gonorrhée, la fièvre typhoïde et la peste, ce sont toutes des bactéries très dangereuses et mortelles.

Le 4 juin, la salle d'exposition des preuves criminelles de l'unité 731 des Envahisseurs japonais a fourni au Weibo officiel de l'Académie chinoise d'histoire les aveux originaux de Yitaro Ueda, membre de l'unité 731. Le dossier d'aveux est désormais conservé aux Archives centrales et constitue un document d'archives de première main très précieux.

Dans les aveux d'Ueda, il a été enregistré que "des dépliants répandent la peste" :

La méthode spécifique consiste à mélanger la peste à l'encre et à écrire les tracts, le but est d'utiliser la méthode du dépliant pour propager le germe.

(Ueda Yataro Confessions orales, avec l'aimable autorisation de la photo : The Crime Evidence Exhibition Hall of Unit 731 of the Japanese Invaders in China)

Afin d'élever les puces de la peste, l'unité 731 a d'abord injecté au rat la bactérie de la peste, puis a mis le puces dans le corps du rat Sang. Jusqu'à ce que les os restent, en même temps, il se reproduit.

Les puces sucent le sang des souris infectées par Yersinia pestis et maintiennent leur température corporelle. Dans l'obscurité, les puces se reproduisent désespérément.

Il y a environ 4 500 puces de ce type reproducteurs dans l'unité 731 L'équipement peut "faire" des dizaines de kilogrammes de puces de la peste, pas mille ou 10 000, mais des dizaines de kilogrammes de puces de la peste.

Afin d'étudier les effets des bactéries sur différents groupes de personnes, l'Unité 731 a également utilisé des enfants pour faire des expériences. De nombreux enfants sont morts, et aucun d'entre eux n'a été handicapé ou déformé. Au final, il n'y a eu que deux extrémités : l'anatomie et un incinérateur.

(1940 In Novembre, "Unité 731"Une expérience bactérienne a été menée sur un enfant de ferme à Jilin. L'enfant souffrait beaucoup et était plein de pus et de suppuration. Un hygiéniste de l'unité 731 a déclaré qu'ils avaient également injecté des germes dans les petits pains cuits à la vapeur mangés par les captifs.

/p>

(NHK TV du Japon Capture d'écran du documentaire "The Truth of Unit 731")

Ajoutez des bacilles typhoïdes à l'eau sucrée et forcez les captifs à la boire.

(Capture d'écran du documentaire "The Truth of Unit 731" de NHK TV)

Il y a aussi un bâtiment , il y a 4 ou 5 prisonniers dedans. L'unité 731 met les puces de la peste et l'examinera après un moment.

(Capture d'écran du documentaire japonais NHK TV "The Truth of Unit 731")

Le résultat est qu'il n'y a plus de personne vivante L'enfer sur terre est digne de ce nom.

Parmi les prisonniers, il y a beaucoup de femmes, et même des mères d'enfants non sevrés.

Ensuite, le professeur Tanabe Kazuka de l'Université de Kyoto a développé des bombes bactériennes et a commencé à étudier comment provoquer des infections à grande échelle. Ses subordonnés ont prouvé qu'il avait besoin de plus de 10 prisonniers pour chaque expérience.

Les bombes bactériennes explosent dans l'air, formant un effet de pulvérisation sur le sol, provoquant la dispersion des bactéries partout , puis soit laisser le sujet de test traverser la zone où les bactéries sont dispersées, soit forcer le sujet de test à s'attacher Sur les piliers, faire exploser des bombes bactériennes au-dessus d'eux.

3. Test de congélation

(Capture d'écran du documentaire japonais NHK TV "La vérité de l'Unité 731")

Afin d'étudier les méfaits du gel sur le corps humain, Yoshimura Shouman de l'Unité 731 a mené une expérience de congélation en direct.

De plus, Yoshimura a également publié des articles universitaires sur ses propres expériences d'engelures. Il n'a même pas lâché des bébés de quelques jours à peine. la guerre, écrit dans la thèse "Tracing the Remaining Cadres of the Ishii Bacteria Army".

(Source : "The Devil's Satisfaction")

Cet article a été publié dans la revue anglaise "Japanese Physiology Quarterly" de la Société japonaise de physiologie après la guerre. Un article sur la physiologie de froid.

Tout comme le Watanabe susmentionné publié dans le journal M, Yoshimura a mené des expériences de congélation sur d'autres groupes ethniques (y compris les Chinois, les Mongols de Mandchourie et les Oroqen). De nombreux étudiants japonais (18 à 28 ans) et Les coolies chinois (un mépris du travail) ont mené des expériences en direct. Afin d'étudier les différences entre les différents groupes d'âge, des expériences in vivo ont également été menées sur des élèves du primaire chinois âgés de 7 à 14 ans.

Ce qui est plus choquant, c'est qu'il a également réalisé des expériences in vivo dans lesquelles le majeur de bébés nés le troisième jour, un mois et six mois a été trempé dans de l'eau glacée pendant 30 minutes.

Expérience sur les gelures japonaises L'armée "Département de la prévention des épidémies et de l'approvisionnement en eau de Chine du Nord" participe

Faites tremper vos doigts dans de l'eau froide pendant 30 minutes et le bébé pleurera d'une voix rauque.

En raison de cette situation, il n'est possible de construire une installation dans la pièce secrète que pour forcer les bébés à expérimenter. Bien entendu, ce genre d'expérience ne peut être réalisé que dans les installations de l'unité 731.

Dans les archives du procès militaire de Khabarovsk, de nombreux témoins ont confirmé les recherches sur les engelures menées par Yoshimura. Une partie du témoignage est citée comme suit.

(Source : "La Satisfaction du Diable")

Voici l'original 731 Confession du Ministre de l'Éducation de l'Armée Nishi Nakazu :

Q : Que savez-vous des expériences d'engelures menées dans l'armée ?

Réponse : Selon le chercheur Yoshimura, ils ont été sortis de la prison dans des conditions de froid extrême, debout les mains vides et les soufflant avec du vent artificiel (un ventilateur électrique), ce qui leur a causé des gelures aux mains. Ensuite, utilisez un petit bâton pour continuer à frapper la main gelée jusqu'à ce que vous puissiez entendre le son comme frapper une petite planche.

(Japon NHK Capture d'écran du documentaire de la chaîne de télévision "The Truth About Unit 731")

(Source : "La Satisfaction du Diable")

Ce qui suit est l'aveu de la gendarmerie de l'ancienne Unité 731 :

" (Précédent ) J'ai vécu une expérience en prison Quand j'étais dans la pièce, j'ai vu cinq Chinois assis sur une chaise longue. Deux d'entre eux n'avaient pas de doigts et leurs mains sont devenues noires. Trois d'entre eux avaient des os exposés. Bien qu'il y ait eu des doigts, il ne restait que des os. Selon Yoshimura, ce sont les résultats d'expériences sur les gelures sur eux. (Ce qui suit est omis)"

(Capture d'écran du documentaire japonais NHK TV "The Truth of Unit 731")

4. Expérience sur les maladies sexuellement transmissibles

Les maladies sexuellement transmissibles telles que la syphilis sont très mortelles pour les militaires. L'unité 731 mène souvent des expériences STD.

Initialement, l'unité 731 a infecté des femmes atteintes de syphilis par injection, mais en raison de résultats expérimentaux infructueux, elles ont contracté la syphilis lors de rapports sexuels forcés.

Selon un chercheur de l'Unité 731, « Infecter les maladies vénériennes par injection n'est plus faisable, alors les chercheurs ont commencé à forcer les détenus à avoir des relations sexuelles entre eux... Les personnes infectées par la syphilis seront rassemblées. . Et ils ont été forcés d'avoir des relations sexuelles les uns avec les autres. De toute évidence, quiconque résiste sera abattu."

Tout d'un coup, les gens qui sont morts de la syphilis étaient partout, et il n'y avait pas le temps de brûler après autopsie, de sorte qu'ils ne pouvaient être enterrés que sur place. .

(Congelé à la fin de Qing La source de l'accumulation de cadavres : L'appendice de l'épidémie de Mandchou du Sud "ペスト" dans la 4ème année de Meiji 443 a été écrit dans un post P101)

Après que les victimes aient été infectées, elles ont été biopsiés à différents stades de l'infection.Au fur et à mesure que la maladie progresse, des organes internes et externes peuvent être observés.

5. Viol, grossesse forcée

Dans l'expérience criminelle de l'Unité 731, les femmes ont été forcées de devenir enceinte Dans l'expérience. La maladie, en particulier la transmission verticale de la syphilis (de la mère à l'enfant) est au centre des recherches. De nombreuses femmes ont même été coupées vivantes après avoir été violées et enceintes.

Le témoignage suivant a été enregistré dans « La satisfaction du diable » :

Une « Marutai » enceinte a été arrêtée et a donné naissance à un enfant en prison. Afin de sauver la vie de l'enfant, elle a accepté qu'elle soit utilisée pour toute "expérience". Les larmes aux yeux, elle a supplié les gardiens de sauver l'enfant chaque jour. Seuls quelques membres de l'armée étaient au courant... Mais aux yeux de l'Unité 731, la mère de "Marutai" ne donnerait naissance qu'à "Marutai". Puisque "Marutai" est le matériau, ses enfants sont simplement élevés comme des rats. Inutile de dire que la mère et l'enfant ont été tués...

Si vous dites : La brutalité de ces soldats vous a fait sortir de la colère. Ensuite, la vérité suivante rend les gens encore plus en colère.

La figure centrale de l'Unité 731 n'est pas un soldat, mais une élite intellectuelle. Presque toutes les meilleures universités japonaises ont exporté des talents vers l'unité 731.

(Japon NHK Capture d'écran du documentaire télévisé "La vérité sur l'unité 731")

La raison est simple, pour de l'argent. Ceux qui vont à l'unité 731 peuvent obtenir d'énormes récompenses.

(Japon NHK Capture d'écran du documentaire télévisé "La vérité de l'unité 731")

Le doyen Masazo Toda de l'université de Kyoto a mis les étudiantsEnvoyé pour rejoindre l'Unité 731 et a reçu un financement de recherche de plus de 200 millions de yens.

(Japon NHK (Capture d'écran du documentaire télévisé "The Truth of Unit 731")

Ironiquement, même si les preuves sont concluantes, lorsqu'on l'interroge sur le sujet, la réponse de l'Université de Tokyo est : pas d'admission.

(Japon NHK Une capture d'écran du documentaire télévisé "La vérité de l'unité 731")

Plus tard, un membre de l'unité 731 d'origine qui s'est retiré du bungalow et est retourné en Chine a fait 17 haïku sur sa propre expérience de plus de 20 ans après la défaite :

Un

Je souffrais de viande gelée,

Youxiang brossé et peint,

Ses mains tremblaient.

Deuxièmement

Regardant "Marutai",

Les mains sont raides et gelées comme de la glace,

La chair est craquelée et les os sont la rosée.

Trois

Biopsie,

La chair et le sang se collent sur le scalpel,

Le sang coagule en boules.

Quatre

Le soleil brûlant est dans l'air,

Les menottes et les chevilles sont étroitement liées,

Le bruit des serrures a tremblé le bâtiment et pleuré.

Cinq

Évadez-vous de prison pour survivre,

Les épées et les fusils pressent fort,

Libération dédiée à la vie.

Sixième

Haute volonté anti-impériale,

Laissez l'affidavit de sang sur le mur,

Soyez enterré dans le feu.

Sept

Le diable a peur du coupable,

Jetez le cadavre au feu en toute hâte,

L'huile sent mauvais.

Huit

Lourde culpabilité à vie,

La puce virale attaque les gens et blesse les gens,

Elle suce le sang et provoque des maladies.

Neuf

Le lion rugit sauvagement,

Le Docteur Diable se débat,

Il dégouline de sueur.

Dix

Le bâtiment brûle,

La marque du démon White Tower est sur le point de disparaître,

Le rêve fantôme est vide.

Novembre

Mon visage est plein de boue et de sueur,

Des camions désespérés traversent la nature sauvage,

Fuyant rapidement vers le sud.

Douzième

Le tunnel est terne et sombre,

Je suis couvert de sueur et de charbon,

C'est difficile de s'inquiéter pour les amis dans la voiture.

Treize

Tout s'est réduit en cendres,

En entendant la nouvelle de l'échec sur le chemin de l'évasion,

Le camion pleurait.

Quatorzième

Voler à travers la frontière,

Les gens sont calmes et paisibles,

Occupés à essuyer la sueur.

Quinzième

L'été chaud est étouffant et chaud,

Transpirez et asseyez-vous l'un autour de l'autre,

Parlez de la nuit de Busan ensemble.

Seizième

Retour à la patrie en bateau,

Appuyé sur la balustrade est près du port de Xianqi,

Le nouveau vert imprègne coeurs des gens.

XVIIe

Duo Mo est silencieux,

La stèle noire est silencieuse et le vent est neutre,

La tour à cinq roues est sous le froid.

Ces versets sont écrits avec le sang, les os et la vie de personnes innocentes. Morimura Seiichi a également expliqué ce poème dans son livre "La satisfaction du diable", et je vais le présenter à tout le monde ici.

(Explication par Seiichi Morimura)

De l'unité 731 à Fort Detrick : transfert de l'héritage maléfique

Unité 731 Ça pue dommage! L'instigateur de cette unité était Shiro Ishii.

Cependant, le démon Shiro Ishii n'a pas été jugé.

Lors du procès d'après-guerre, Shiro Ishii a accepté de fournir les données de test humain obtenues par l'Unité 731 aux États-Unis en échange de l'immunité de poursuites pour crimes de guerre, et les deux parties ont conclu un accord. Les images suivantes sont la preuve de l'accord américain avec Shiro Ishii.

Ishii Shiro et les membres de l'Unité 731 ont été "absolument protégés" par les États-Unis .

La tête du diable a changé d'avis et est devenu consultant senior aux États-Unis, continuant à guider les travaux connexes.

Celui qui a développé la bombe bacille typhoïde (mentionnée ci-dessus), Tianbei Kazuo (mentionnée ci-dessus), est devenu plus tard professeur à l'Université de Kyoto et est devenu une autorité en bactériologie.

(Japon NHK Capture d'écran du documentaire télévisé "La vérité de l'Unité 731")

À ce jour, l'héritage de l'Unité 731 continue de persécuter le monde.

Ça y est, les Américains ont repris les mains maléfiques de l'Unité 731.

Le 28 mai, lors de la conférence de presse régulière du ministère chinois des Affaires étrangères, un journaliste a posé des questions sur l'origine des spéculations du gouvernement américain sur la nouvelle épidémie de pneumonie de la couronne. Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian, a répondu : "Les informations publiques montrent que Fort Detrick est inextricablement lié à l'unité 731 des envahisseurs japonais, et le chef odieux de l'unité 731 Ishii Shiro était également une créature de Detburg. Consultant en armes."

Hier, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Wang Wenbin à nouveau Un discours connexe a été prononcé : Les États ont payé 250 000 yens pour obtenir les données de guerre bactérienne de l'Unité 731, et ont même caché au monde les crimes odieux de l'Unité 731 et de son chef Shiro Ishii, et ont fait de Shiro Ishii une arme biologique à Fort Detrick. Face à ces faits historiques, quand les États-Unis peuvent-ils rendre compte de manière responsable à la communauté internationale ?

(La photo ci-dessus est la photo de couverture du rapport d'expérience sur l'anthrax de l'Unité 731 menant des expériences humaines, avec Detrick sur it Les inscriptions sur la base du fort. Photo reproduite avec l'aimable autorisation de la salle d'exposition des preuves criminelles de la 731e unité des envahisseurs japonais)

(La couverture du rapport d'expérience sur la mélioïdose, le rapport d'expérience sur l'anthracnose et le rapport d'expérience sur Yersinia pestis menés par l'Unité 731 dans les expériences humaines. Photo prise par le journaliste de l'agence de presse Xinhua, Wang Jian)

Sheldon H. Harris, un expert américain de la recherche sur la guerre des germes depuis longtemps, a toujours voulu prouver que le gouvernement américain avait délibérément dissimulé les crimes commis par Shiro Ishii à la tête de l'armée japonaise en Chine. Il a divulgué les preuves de base dans le livre "Death Factory" - "Hill Report" a un tel record: "Les informations recueillies sur les preuves sont très précieuses pour nous pour développer la guerre des germes... Cela a coûté un total de 25 pour obtenir ces données. Dix mille yens, comparés au coût réel de la recherche, viennent de dépenser un prix si bas et d'obtenir des informations précieuses."

"Cette description est un document écrit pour l'asile américain de l'Unité 731 du procès de Tokyo. À en juger par le déroulement de l'incident et le résultat final, les États-Unis ont en effet atteint leur objectif de posséder séparément des informations sur la guerre biologique et les expériences humaines de l'unité 731", a déclaré Yang Yanjun, directeur du Centre international de recherche sur les questions 731, Académie des sciences sociales de Harbin. Les États-Unis ont obtenu ces données. Après l'utilisation de l'information, des recherches sur les armes biologiques ont été menées. La base de Fort Detrick a pu se développer rapidement après la guerre, et elle est maintenant devenue le laboratoire biologique P4 du Armée américaine.

Les États-Unis ont toujours adhéré à deux poids deux mesures. Les transactions secrètes avec l'Unité 731 n'ont pas pris en compte les comportements criminels de l'Unité 731, tels que les expériences humaines et la guerre des germes, qui violaient les normes éthiques et civilisées. Comme l'a écrit Sheldon H. Harris dans le livre « The Factory of Death » : « En fait, l'attitude du Département d'État (américain) est que tant qu'il ne cause pas de problèmes aux États-Unis (c'est-à-dire l'exposition de exemptions aux criminels de guerre) Laissez une trace écrite et vous pourrez continuer à commercer avec Shijing Shiro et d'autres."

(La photo montre le but de l'Unité 731 dans la déclaration de Yataro Ueda)

Dans la déclaration de Yataro Ueda, il est écrit en noir et blanc que le but de l'Unité 731 de l'armée japonaise C'est de produire un grand nombre de bactéries, de massacrer le peuple chinois, et de continuer à envahir toute l'Asie !

Maintenant, cette main noire maléfique a été greffée dans les mains d'un autre pays.

Main noireLe propriétaire a changé, mais le but et le péché n'ont pas changé.

La relation entre l'histoire et la réalité est si stimulante...

Compilé de manière exhaustive à partir du documentaire japonais NHK TV "The Truth of Unit 731", Zhang Xianwen. Shandong Pictorial Publishing House." Japanese Invasion of China, Volume 15 "Chemical Warfare and Bacterial Warfare", la salle d'exposition des preuves des 731 troupes de l'Invasion japonaise de la Chine, [journée] Morimura Seiichi "The Devil's Satisfaction" (traduit par Luo Weilong et Chen Naixuan), Colonne documentaire de la télévision par satellite de Beijing "Archives", "Escape from the Devil's Cave 731-Exposure of Criminal Evidence of the Bacteria Warfare Crimes of Japanese Invaders", CCTV News, Agence de presse Xinhua, Quotidien du Peuple, Quotidien de Beijing, Observer Network, etc.

étendue >
  1. Lien d'article : https://fr.sdqirong.com/article/kangrizhanzhengqijianrijun731buduijinxingguoneixiecanrenshiyan_71392.html
  2. Le titre de l'article : Pendant la guerre anti-japonaise, quels tests cruels l'armée japonaise 731 a-t-elle menés ?
  3. Cet article a été publié par les internautes de Qirong.com et ne représente pas les opinions et les positions du site. Si vous avez besoin de réimprimer, veuillez ajouter un lien vers l'article.