La dépression n'est peut-être pas le cerveau au travail, mais c'est le cas !

Résumé

À l'heure actuelle, les effets généralisés et nocifs de la Dépression ont suscité une inquiétude généralisée dans la société. La dépression est une maladie mentale et le trouble de la Flore intestinale est une maladie physiologique. Les deux semblent sans importance. Des études scientifiques plus récentes ont confirmé qu'il existe de nombreux liens internes entre eux.

Du point de vue de l'étiologie de la dépression, elle peut être résumée en facteurs physiologiques, facteurs sociaux et facteurs psychologiques. Parmi eux, les facteurs physiologiques sont une base importante pour le développement et la récupération de dépression. Les changements physiologiques affectent profondément les changements émotionnels et les activités sociales des patients déprimés.


Du point de vue de la théorie « 3P » de la psychothérapie, la survenue et le développement de tout problème psychologique Entre les deux, il est affecté par trois facteurs principaux, à savoir les facteurs de susceptibilité, les facteurs de prédisposition et les facteurs d'entretien. En ce qui concerne les types de troubles dépressifs, certaines personnes ont résumé en sous-catégories 11. Parallèlement, les symptômes dépressifs se manifestent également dans de nombreux troubles psychologiques. En termes de facteurs de maintien, cela peut être résumé en trois : cognition pathologique ruminative automatisée ; mauvaises relations interpersonnelles et manque de système de soutien social chaleureux ; et maintenir toujours de faibles niveaux de neurotransmetteurs cérébraux, tout le monde connaît la sérotonine, la noradrénaline, etc.

L'intestin est le plus grand organe digestif du corps humain, et il est responsable de la fonction importante d'absorption et de digestion des nutriments humains. La santé intestinale, la santé humaine sera garantie. Dans le même temps, l'intestin est le deuxième cerveau du corps humain, qui a une structure et une fonction similaires à celles du cerveau. Parmi eux, 95% de la sérotonine et plus de 50% de la dopamine sont sécrétées par l'intestin.

Il y a 10 000 milliards de bactéries vivant dans l'intestin, ce qui peut être considéré comme une tribu de la flore. Les troubles de la flore intestinale peuvent provoquer des troubles de la fonction du tube digestif.Les troubles de la fonction intestinale peuvent provoquer des troubles du système immunitaire humain, du système endocrinien et des organes de détoxification, et enfin provoquer des modifications des niveaux de neurotransmetteurs, qui affectent les activités fonctionnelles normales du cerveau et provoquer des effets indésirables État émotionnel et état cognitif.

En complétant les probiotiques et en régulant la flore intestinale, il peut non seulement améliorer le déséquilibre de la flore intestinale, mais aussi prévenir l'apparition de la dépression, améliorer et freiner le développement continu de la dépression, et réduire la dépression Réactions intestinales indésirables causées par les médicaments. Pour certains groupes de personnes, une supplémentation en probiotiques en temps opportun est d'une grande importance pour la prévention et l'intervention de la dépression.

Texte principal

À mesure que la température baisse chaque année, les feuilles des arbres commencent à tomber et l'incidence de la dépression augmentera considérablement. Aujourd'hui, je vais vous parler de dépression et de troubles de la flore intestinale.

Ces dernières années, avec la vulgarisation des connaissances en Santé mentale, les gens en ont appris de plus en plus sur la dépression. Dans le même temps, de plus en plus de personnes sont déprimées.

Selon les statistiques, de 2005 à 2015, le nombre de patients souffrant de dépression dans le monde a augmenté de 18,4%, et la prévalence de la dépression chez les femmes est 1,5 fois celle des hommes. Parmi eux, en Chine, environ 100 millions de personnes ont dépression. Troubles, une personne sur 10 dans la population générale a eu un épisode dépressif ; parmi la population hospitalisée, une personne sur trois a un épisode dépressif. On peut dire que la dépression est un problème très courant.

Lorsque tout le monde est malheureux, la dépression est une émotion négative courante dans la vie. Le syndrome dépressif est également appelé épisode dépressif majeur, qui est un type de trouble dépressif. Il va de la dépression des gens normaux à la dépression Un spectre continu ne ayez des limites nettes pour le diviser. Il s'agit d'un processus continu de changement, un processus de la santé à la maladie.

Lorsque la dépression survient, si vous ne pouvez pas vous faire à temps Ajustements, prévention interventions, et la nature du problème peut être transformée. Si vous souffrez de dépression, si vous ne pouvez pas la traiter à temps, il y aura deux conséquences graves.

La première est que la fonction sociale est gravement affectée. Dommages, qui se manifestent principalement par un retrait interpersonnel et une réticence à interagir activement avec les autres, ce qui affecte le travail normal et les études et affecte la réussite professionnelle d'une personne. De plus, certaines personnes vivent même la situation où elles ne peuvent pas prendre soin d'eux-mêmes dans la vie ;

Deuxièmement, il existe des problèmes sociaux plus graves qui causent le suicide ou l'homicide. Parmi toutes les maladies mentales, la dépression a le taux de suicide le plus élevé. Parmi la dépression patients, 53,3% des personnes ont des idées suicidaires persistantes et fortes, 17,5% ont un plan de suicide clair, 23,7% ont tenté de se suicider et un des cinq patients s'est suicidé.

À l'heure actuelle, la dépression est déjà devenue la première maladie non mortelle au monde, et les dommages causés par la maladie sont les plus importants, faisant peser un lourd fardeau sur les individus, les familles et la société.

La dépression est une sorte de maladie mentale. Quelle est la relation entre elle et la perturbation de la flore intestinale ?

Regardez d'abord les symptômes de la dépression En ce qui concerne les symptômes dépressifs, il peuvent être simplement résumés comme les "trois bas", c'est-à-dire une mauvaise humeur, une réflexion lente et une diminution de l'inhibition comportementale. En plus de ces changements d'inhibition cognitive, émotionnelle et comportementale, il y aura également des changements physiologiques. Par exemple : des changements de sommeil, réduction du sommeil , Se réveiller tôt ou dormir plus ; il y a aussi des changements alimentaires, une perte ou une augmentation de l'appétit presque quotidiennement ; les personnes familières avec les connaissances professionnelles de la dépression savent que Au cours d'un épisode dépressif, la sérotonine apparaîtra également dans le cerveau du patient Le niveau diminue, le niveau de noradrénaline diminue et le niveau de dopamine diminue. Les changements dans un ou plusieurs neurotransmetteurs provoquent une activité cérébrale anormale.

La physiologie est la base de la psychologie. Des fonctions physiologiques anormales peuvent conduire à une activité mentale anormale. Le corps et l'esprit des gens s'influencent mutuellement, et des anomalies psychologiques continues peuvent également entraîner des anomalies dans les activités physiologiques.

Par conséquent, dans le traitement de la dépression, il existe à la fois des médicaments et une psychothérapie. La combinaison des deux permet d'obtenir de meilleurs résultats. Cliniquement, la plupart des médicaments couramment utilisés pour la dépression exercent actuellement leurs effets en régulant le niveau de neurotransmetteurs dans le cerveau.

Deuxièmement, l'intestin est le « deuxième cerveau de l'humain » : l'intestin n'est pas seulement le plus grand organe digestif du corps humain, mais presque tous les nutriments nécessaires au corps humain sont aspirés par l'intestin La digestion et l'absorption sont terminées, d'autre part, le tractus intestinal est toujours le "second cerveau" humain, appelé "cerveau de l'intestin".

Dès 1998, Michael Gerson, neurobiologiste au Columbia Presbyterian Medical Center de New York, aux États-Unis, publiait le livre « Second Brain » et proposait pour la première fois le « Second Brain ". Le concept de "cerveau". Ses recherches ont révélé qu'il y a environ 100 milliards de cellules nerveuses dans l'intestin humain, qui est un système de réseau neuronal très complexe. Non seulement le nombre est équivalent au cerveau, mais aussi le type cellulaire, le neurotransmetteur et le sensorielLes récepteurs sont très similaires à ceux du cerveau.Les neurotransmetteurs courants tels que la sérotonine, la dopamine, le glutamate et la noradrénaline sont largement distribués dans le système nerveux entérique.


Le professeur Zhang Chenggang de l'Université de médecine chinoise de Pékin découvre et prouve que "la faim vient de flore" et a formé la théorie de la "théorie du cœur des bactéries", et a proposé que Le "cerveau bactérien" composé de la flore intestinale reposant sur la muqueuse du tractus gastro-intestinal est un système de mémoire direct et objectif pour les besoins matériels des personnes représentés par la nourriture . Le cerveau humain est principalement un système de mémoire indirecte pour l'analyse abstraite et la compréhension des signes du langage et des logiques conceptuelles formées par divers sens, ainsi qu'un système de traitement mental et conscient et de prise de décision comportementale. Il n'est pas responsable de la mémoire directe des besoins matériels des gens. La formation d'une nouvelle compréhension de « le cerveau des bactéries régit l'alimentation, le cerveau humain régit la pensée », c'est-à-dire la « théorie du double cerveau », fournit une base scientifique pour une compréhension approfondie et une manipulation appropriée de la contradiction entre les besoins matériels et spirituels des personnes, et pour une régulation ciblée La flore intestinale élimine la faim dans le corps humain et favorise la « libération relative » des personnes au niveau de la prise alimentaire, ce qui apporte de nouvelles idées.

La recherche scientifique a découvert que les intestins humains sont parasités par un grand nombre de bactéries, plus de 10 000 milliards et pesant jusqu'à 1,5 kilogramme. Ces bactéries sont connues comme la "flore intestinale. Il existe environ 500 à 1000 espèces différentes qui sont dans un état de retenue mutuelle et d'équilibre dynamique. Une flore aussi énorme peut être grossièrement divisée en trois en fonction de leur relation avec la santé humaine. " Catégorie: Probiotiques, neutres bactéries et bactéries nocives.

L'absorption des nutriments de l'intestin est complétée par le tractus intestinal et la communauté bactérienne vivant dans le tractus intestinal. Le véritable cerveau intestinal est composé de les microbes intestinaux et le système nerveux entérique, de sorte que « l'axe entre le cerveau intestinal et le cerveau devrait être appelé l'axe bactéries-intestin-cerveau ».

Le cerveau intestinal peut affecter le cerveau, et le cerveau peut également affecter le cerveau intestinal. La communication bidirectionnelle entre eux, couplée avec la flore intestinale, la relation entre eux devient le intestin Les microbes et le cerveau s'influencent mutuellement.De plus, deux neurotransmetteurs très importants dans le cerveau, 95% de la sérotonine et 50% de la dopamine sont produits dans l'intestin.

Les données de la recherche montrent que la recherche scientifique actuelle sur la flore intestinale a été étudiée par plus de scientifiques.

Il est prévisible qu'avec les avancées majeures de la recherche ultérieure, cela apportera sûrement de nouveaux changements cognitifs à la santé physique et mentale humaine.

Enfin, comment la flore intestinale affecte-t-elle la dépression ? Le dérèglement de la flore intestinale va entraîner une forte diminution de la distribution des probiotiques dans l'intestin et la prolifération de bactéries nocives en grand nombre.Ce changement dans l'équilibre de la flore conduit à des sources pathogènes dans l'intestin, et les substances nocives ne peuvent être excrétés à temps Continuer à s'accumuler, conduisant à la détérioration continue de l'environnement intestinal. Dans le même temps, en raison de la réduction des probiotiques, la barrière intestinale semble fuyante.Un grand nombre de sources pathogènes traversent la barrière intestinale, pénètrent dans la circulation sanguine humaine, interfèrent avec les activités fonctionnelles normales du système immunitaire et du système endocrinien, et ensuite affecter la sérotonine intestinale, la dopamine, etc. La sécrétion et la production de neurotransmetteurs, ainsi que la diminution du nombre de ces neurotransmetteurs dans l'intestin, affectent directement le déclin des niveaux d'activité des neurotransmetteurs dans le cerveau. Ce type de changement ne changera pas grand-chose dans le corps humain à court terme, mais l'impact continu à long terme entraînera des activités anormales des fonctions cérébrales et l'apparition de dépression et d'autres symptômes de maladie.

L'équipe du professeur Xie Peng de l'université médicale de Chongqing et l'équipe du professeur Wei Hong du centre expérimental pour animaux de la troisième université médicale militaire ont comparé la différence de flore intestinale entre des patients souffrant de dépression sévère et des personnes en bonne santé L'abondance des Firmicutes, Actinobactéries et Bacteroides dans l'intestin des patients souffrant de dépression sévère était significativement plus élevée que celle des personnes en bonne santé.

Une étude particulièrement intéressante a récemment révélé que la flore fécale des patients souffrant de dépression majeure peut en fait « transfecter » les symptômes de la dépression aux animaux stériles. En revanche, les chercheurs ont découvert que si le bactéries chez les souris expérimentales sont complètement éliminées, ces souris deviendront inamovibles et présenteront des Symptômes de dépression. Si la flore fécale de la dépression majeure est transplantée sur ces souris stériles, elles présenteront des symptômes de dépression et d'anxiété similaires à ceux des humains.

À l'heure actuelle, dans le traitement et la recherche de la flore intestinale, les méthodes couramment utilisées sont l'étude comparative de la flore fécale et l'étude de la transplantation de la flore fécale.Recherche. À l'heure actuelle, pour les patients présentant un grave déséquilibre de la flore en Chine, les médecins prélèvent également la flore intestinale d'origine du patient, puis transplantent directement la flore fécale de personnes en bonne santé dans le corps du patient. De cette manière, il peut être efficace en cas d'urgence et traitement Maladie.

Les recherches actuelles de l'équipe médicale nationale sur la dépression et la flore intestinale peuvent nous apporter les éclaircissements suivants :

1, pour la dépression Le traitement peut apporter une nouvelle direction et perspective de traitement ;

2, du point de vue de la prévention, il existe une corrélation inhérente entre l'apparition de la dépression et la perturbation de la flore intestinale. Les troubles de la flore intestinale se développent en premier et les symptômes dépressifs se développent plus tard. Pour certains groupes sociaux, l'amélioration des troubles de la flore intestinale peut non seulement améliorer les problèmes intestinaux tels que la diarrhée et la constipation, mais aussi prévenir efficacement l'apparition et le développement de la dépression.

3, du point de vue de la gestion des maladies chroniques, il peut améliorer la sécrétion de sérotonine, de dopamine et d'autres neurotransmetteurs du tractus intestinal en régulant les troubles intestinaux et en régulant le neurotransmetteur du cerveau Niveau, atténuant et améliorant ainsi les effets de la dépression. Grâce à la régulation physiologique, améliorez l'humeur psychologique des gens.

Alors, comment améliorer la flore intestinale ? Le professeur Zhang Chenggang de l'Université de médecine traditionnelle chinoise de Pékin a avancé la théorie de la "théorie du cœur des bactéries" ces dernières années. Il pense que la faim du corps humain provient de la microflore intestinale symbiotique et que le bigu flexible peut "se nourrir" la flore intestinale de manière scientifique. Fournir à la flore intestinale des aliments que le corps humain n'absorbe pas, tels que les polysaccharides végétaux et les fibres alimentaires (c'est-à-dire « aliments pour bactéries »), pour répondre aux besoins de la flore intestinale, c'est-à-dire « nourrir la flore", et d'éliminer la faim humaine. Vous pouvez rester affamé ou manger pendant 7 à 14 jours consécutifs, et vous pouvez travailler et vivre normalement en même temps.

Après la fin du bigu flexible, le corps humain retrouvera un bon mode de vie et de bonnes habitudes alimentaires, et les symptômes de nombreuses maladies chroniques seront naturellement améliorés, ce qui se manifeste par une amélioration de l'immunité et endocrinien progressivement normal.Cela aide le corps humain à devenir sain. Le corps est comme un téléphone portable, Bigu doit formater et réinitialiser le corps pour redonner à la flore intestinale sa valeur d'origine. Des études ont montré que le bigu flexible a des effets significatifs sur la perte de poids, la prévention de l'hypertension et du diabète.

Numéro de référence :

"Psychologie anormale" [Amérique] Traduit par Susan Noren-Hocksima Zou Dan et d'autres en Chine Industry and Information Publishing

Neuropsychologie, édité par Mei Jinrong, Renmin University Press of China

Be Careful" par Duan Yunfeng, Tsinghua University Press

"L'intestin est lisse, tout est lisse" Chen Wei rédacteur en chef Electronic Industry Press

  1. Lien d'article : https://fr.sdqirong.com/article/yiyulekenengbushidanaozaizuoguaiershita_71044.html
  2. Le titre de l'article : La dépression n'est peut-être pas le cerveau au travail, mais c'est le cas !
  3. Cet article a été publié par les internautes de Qirong.com et ne représente pas les opinions et les positions du site. Si vous avez besoin de réimprimer, veuillez ajouter un lien vers l'article.